The MMWG against the horrific Bthulhu

CH1: Lovecraftian Daymare

Le premier chapitre de ma première campagne en tant que MJ de MWWG, un jdr complétement décalé…

Commençons par le premier chapitre: Un cauchemars Lovecraftien…

Nos Héroïnes se baladaient sur une plage ensoleillé, coquillage et crustacé. Le soleil tapait fort et les jeunes dames avaient eu par un marchand d’huile bronzante des échantillons de “l’huile d’Arkham”. Ni une ni deux, celles ci se déshabillent et s’étalent de la mixture sur le corps.

Monumentale erreur. Progressivement, leurs corps s’engourdissent, elles ne peuvent plus faire un seul mouvements… Voici qu’un gamin vicelard les enterre vivante dans le sable et leur dernière vision du monde réel est celle du vendeur d’huile, un vieux geek tout gros gras et dégueulasse qui affiche un rictus horrible sur son visage…

Lorsqu’elles se réveillent enfin, complétement nues sur une plage mystérieuse, elle s’aperçoivent que le décor à changé… Le ciel est vert grisatre, le sable est fin et pateux et couleur de gerbe, mais le pire reste l’eau, semblable à celle de l’Ankh, qui coule (ou marche, c’est plus proche de la réalité) entre les rives de morpork…
Bien que complétement nues, elles retrouvent une partie de leur arsenal qui comprend un jouet pour adulte, un couteau et un lance grenade !

Explorant les environs, elle tombe sur un village remplit de cahutes où vivent des être étranges, les schtroumphs, des surfeurs poulpeux du mega tube. Ceux ci ont regarder Point Break un trop grand nombre de fois et idolatre Brice de nice (mais apres Bthulhu, cela va sans dire).
Les surfeurs partageant plus de gène avec des poulpes (des Davy Jones en short jaune poussin si vous preferez) il sont irrésistiblement attirés vers les poitrines des visiteuses qui doive combattre une demi douzaine d’entre eux pour ne pas se faire avoir par les tentacules des brice d’Arkham…

Le combat terminé, la ville est déserte… En ouvrant une porte, les héroïnes tombent sur une grosse bibliothèque. Celle ci leur permet de découvrir plusieur type de livre, dont un livre au titre imprononçable (et qui fait perdre sa santé mentale à qui lit le titre) et un livre de sort ma fois bien utile. (et des pornos).

Dès leur retour sur la plage, un monstre bien plus surfeux et poulpeux les attends. Le surfeurs aux milles orteils !! Le combat fu long, surtout quand on choisi de fraper au corps à corps avec un jouet pour adulte et un couteux quand ont à un bon gros flingue, une mitrailleuse ou seulfateuse (trouvé dans le salon de beauté du coin) et une amie qui essaye tant bien que mal de viser avec son lance grenade pour pas faire mal à ses coupines et qui décide donc de danser sur les orteils du mob pour le faire grave chier… (Promis j’arrête mes phrase à la Proust…)

Bref, “You Win”. Explorons le livre des sort:
Dedans, 4 sorts, un pour une potion de soin (classe). Un pour ne rien faire (pas classe). Un pour sortir d’un cauchemars et un pour invoquer un énorme sous marin jaune avec une basse des percus. et un refrain assez simple.

SORTIR D’UN CAUCHEMARS !!! Mais c’est ce qu’il nous faut ! Malheureusement, mes Pjs n’ont pas les composants nécessaire pour jeter le sort… Il leur faut de la morve de surfeur poulpeux (ok, elles en ont sur place) des lunettes signé Yoko Ugoth (ok, le surfeur aux milles orteils en avait une sur lui) et un tentacule de Bhtulhu. (Oh zut, il nous manque le tentacules de Bthulhu… Captain Obvious is among Us !)

Invocation du sous marin jaune en chanson puis petite balade vers la ville de Bhtulhu (qui ressemble au New Jersey) Sur place, des centaine de surfeurs poulpeux rentre dans un bar gay…
Les héroïnes décident de les suivre et là c’est le drame. Des membre de fraternité étudiantes bourré, des sexiste, des choses informes lovecraftienne et au centre du dancefloor… Bhtulhu en personne.

La bataille finale ! On vide toute les bouteilles d’alcool (en les lancent, enflammées sur les mob d’en face…) on vide le lance grenade, le glock, la mitrailleuse sur Bhtulhu qui apres avoir perdu quasi tout ses PVs, perd une tentacule et cri:
“JE REVIENDRAAAAAIIII !!!!” (Plus d’un ‘!’ à la fin d’une phrase est signe de maladie mentale, enfin y parait…)

Les Pjs sont saine et sauvent et toujours nues (sauf une qui a piqué un short à un poulpeux). Les voici prononçant le sortilège qui leur fait se réveiller sur la plage où elle se sont endormies. Les voici bien remonter contre Bhtulhu à cause de ce qu’il leur a fait subir (et aussi parce qu’elles ont du sable dans le…)

A la prochaine !!!

Comments

Hyota

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.